23 février 2008

La semaine d'un garçon fumiste, lisez pas tout passez au mercredi

Une semaine étrange datant de mes années estudiantines......
texte proche de l'onanisme intellectuel
Prologue

Une femme... Elle chevauche mon torse en criant de plaisir sous mes coups de semonces. La lumière qui se reflétait dans ses yeux la rendait diabolique et divine à la fois. Son visage paraissait se crisper au fur et à mesure que le plaisir s’élevait. Mes mains omniprésentes sur sa ..... et ses ..... faisaient rougir sa ...... qui secouait sous ma ..... et pressante. Ses cris devenaient plus sourds et profonds. Ses ....... rencontraient de plus en plus les miens. Notre ORG .... fut long intense et multiple. Je ne pouvais plus bouger. Mes yeux ont quitté leurs orbites. Ses mains tremblaient tandis qu’elle caressait mes . Nous nous sommes endormis à même le sol jusqu’à l’heure du déjeuner.
Le portable sonne. Il est 6 heures 40. Le cours de toxicologie ne se rate pas. Nous sommes lundi. J’ai rêvé de b.... toute la nuit.

Lundi
fumsite

La journée fut longue et peu fructueuse. Je me suis trompé. Je n’avais pas cours de toxicologie mais de neurobiologie. Borrvais parlait dans le vide tandis que je me prenais la tête sur mon su doku. L’après midi je me suis encore trompé d ‘horaire pour les travaux dirigés de Neurobiologie. Leila qui souriait ne manqua pas de me le rappeler avec un sourire satisfait.... pétasse..... bref. Heureusement Nadine était là et me passa le contenu du t.d. Peu importe, je suis le td suivant qui n’est pas vraiment le compte rendu de ce que mon groupe a fourni. 17heures je rentre chez moi. L’immeuble était face à moi et je mis 30 ans à rentrer chez moi. Machinalement je regarde si Malia est chez elle ; si Loris et Gaspard sont là.... Non! Je passerai donc la soirée tout seul. Installé devant la télé je m endors attendant le lendemain. Durant cette journée j ‘ai été totalement à l’ouest.

Mardi 

Rien à signaler, le cours de toxicologie est toujours aussi barbant. Une grille de mots fléchés fera l’affaire. Les cheveux de Tony me gênaient fortement et je décida de ne plus suivre. Ma voisine Nadine est très concentrée sur le cours. Cela fait contraste avec mon attitude. Durant cette journée je fis la gueule à tout le monde. Rentré à la maison j’ai pondu l’introduction du TP de pharmacologie et une partie du matériel et méthode. Irene m appela et on resta au téléphone une petite heure. Trop fatigué je me suis endormi la télé allumée.

Mercredi

Je me suis réveillé à 11 heures 30. Que s’est-il passé ? Aucune idée. Je me lançai alors dans la fin d’un matériel et méthode et un début de rédaction du compte rendu suivant. Je ne suis pas sorti, ni lavé. katia m’appela et me dit qu’elle se sentait bien. J’étais content car elle avait l’air fatiguée le week-end dernier! Je rentrai chez moi et pris un repas copieux. Installé devant l’ordinateur, je me suis pris de convulsions. Ma tête heurta le rebords de la table coulissante et inutile qui est chez moi. Je me suis réveillé 2 heures plus tard avec une sensation de fourmillement dans ma tête. Plus étrange, une substance gluante et puante ornait le pourtour de ma bouche. Aucun doute j’ai vomi inconsciemment. Je me nettoya en me disant que j aurai pu mourir sur place. Ah la la, si Malia ou Irene me voyait comme ça.... 2 minutes après Malia sonna à la porte. Elle avait l’air assez empruntée et pas très à l’aise... c’est souvent l’effet que je produis sur les gens... je ne suis pas très sociable. Elle m a demandé un tournevis que je me suis pressé de lui donner. J’ai expédié cette jolie fille sans un sourire qui par ailleurs est une fille d ‘une grande humanité. Je n’ai pas arrêter de lui faire des petites misères ces temps ci. Je pense que je vais sûrement le payer cher un jour.
Je vomis encore cette nuit. Ma nuit fut courte et agitée.

Jeudi

Ma grand-mère m avait dit que s’il faut évaluer sa semaine, il faut se référer au jeudi.
Le cours de Borrrvais est toujours aussi chiant. Sa voix se mêlait au bourdonnement de la salle voisine. La fille qui était devant moi essayait tant bien que mal de cacher son string. Ceci éveilla mon attention. Cette fille était quelconque d’apparence et assez réservée avec des fesses poilues. Son string rouge était aussi beau que l’étiquette qui dépassait de lui. Sur ce point je pense plutôt qu’il s’agissait d’un antivol. En pleine observation, Borrvais m interrogea et je n’arrive pas à sortir un mot ! Putain de string ! C’est de sa faute ! Rien à signaler durant cette journée. Ah si ! Quand même : j’ai été insupportable et peu bavard avec mon entourage. Je me suis fâché rouge avec plein d’amis.... comme d’habitude. C’est la fin d’un cycle... un cercle d’amis en moins......... un problème gastrique de plus.... vous verrez demain.

Vendredi

J’ai raté le cours de neurobiologie. Celui de toxicologie n’était pas mal. Un rendez-vous chez le médecin conclut ma journée. Elle m a tellement vu qu’elle ne sait toujours pas me soigner, la pauvre. Elle m a conseillé un spécialiste des troubles alimentaires et aussi un psychologue. Ai-je l’air dérangé ? Le week-end sera il bon ou sera il vomitif.... la suite au prochain épisode.

Posté par greywriting à 16:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La semaine d'un garçon fumiste, lisez pas tout passez au mercredi

    aaaaah les cours de toxicologie ! j'ai adoré moi aussi par contre la neuropsycho déjà moins bizarrement ^^

    allez courage !

    bizzzz

    Posté par chroniqueblonde, 26 février 2008 à 15:58 | | Répondre
  • Les noms de tes cours n'ont pas l'air passionnant.
    J'envie pas ta semaine, peut-être ton rêve... Lol.

    Posté par Yaya, 27 février 2008 à 20:20 | | Répondre
  • Prescillia: vraiment pas passionnant.... mon métier est relatif à la toxicité des médicaments finalement c'était pour une bonne cause^^

    Marie... je me souviens de mes cours de neuro psycho, nous les étudiants biologistes on était mélangés avec des étudiants en psycho... eux s'intéressait au "pourquoi du comment" et nous à "comment c'était câblé à l'intérieur du cerveau".... on pouvait vraiment pas s'entendre....

    Posté par greywriting, 28 février 2008 à 17:16 | | Répondre
Nouveau commentaire